Comment le béton gagne en force et comment contrôler ces

Dans cet article, nous verrons combien de temps le béton gagne en force et quelles manières de contrôler ce paramètre sont disponibles aujourd'hui.

Le sujet de l'article n'est pas accidentel, car la plupart des projets de construction sont construits d'année en année avec l'utilisation de béton. La popularité de ce matériau ne diminue pas, mais augmente au contraire, en dépit de l'introduction généralisée de technologies alternatives dans la construction de diverses installations.

La structure du matériau après avoir atteint la dureté souhaitée

C’est la raison pour laquelle la question est si pertinente: après quel temps le béton gagne-t-il en résistance et comment cela influe-t-il sur le calendrier de construction?

Taux de force moyen

Chape ciment-sable de renfort

Avant de répondre à la question, lorsque le béton gagne 70 en résistance, décrivons ce que signifie le nombre 70. En fait, il s’agit d’un pourcentage de désignation des paramètres de la marque. Une fois ce paramètre atteint, les structures et les structures répondent sous condition aux exigences de GOST.

Ce n’est un secret pour personne que, conformément à la marque de béton attribuée, non seulement le prix, mais aussi la charge maximale au taux de kgf / cm2, peuvent être appliqués sur les produits en béton sans compromettre leur intégrité. C'est pourquoi tous les produits en béton industriel sont fabriqués avec une force de vente de 70% de la norme de la marque en été et de 90% en hiver.

Tous les produits en béton armé fabriqués industriellement répondant par défaut aux exigences de GOST, les entreprises de construction peuvent les utiliser aux fins pour lesquelles ils ont été conçus immédiatement après avoir reçu le produit commandé.

Contrairement aux entreprises de construction, qui commandent des produits en béton à l'usine, les utilisateurs privés de mortier doivent avoir une idée précise du temps pendant lequel le béton gagne en résistance lors du coulage des coffrages.

Sur la photo - travailler avec du béton pendant la saison froide

En moyenne, les technologues procèdent à une inspection sous marque 28 jours après la fin du coulage du mortier dans le coffrage. On peut supposer qu'il s'agit de l'indicateur de temps moyen nécessaire pour un ensemble de paramètres de dureté optimaux.

Par temps chaud, pendant la première semaine après la pose, le matériau subit un durcissement intensif allant jusqu’à 70% de la norme de la marque. Au cours de ce processus, l'interaction des grains de ciment et du milieu liquide se produit jusqu'à la formation d'hydrosilicates de potassium.

Important: le processus de durcissement peut continuer même après un ensemble conditionnel de 70% de la norme de la marque. Par exemple, certains produits de béton avec la nuance initiale de béton M 200, après plusieurs années, acquièrent une résistance correspondant aux matériaux portant la marque M 400.

Il est temps d'enlever le coffrage

Coffrage pour la construction de la fondation

Maintenant que nous avons décidé combien de jours le béton gagne en résistance, nous allons déterminer quand procéder au démontage du coffrage.

  • Si les fondations en béton sont coulées de vos propres mains, mais en tenant compte des exigences technologiques et des recommandations, vous pouvez procéder au démontage du coffrage en trois jours.. Pendant ce temps, les paramètres de dureté optimaux seront atteints, auxquels le béton armé peut être coupé avec des cercles de diamant. Mais malgré cela, la structure peut être chargée pas plus tôt que dans une semaine.
  • Si le coulage des structures et des structures est effectué en hiver, la croissance de la force est considérablement ralentie.. Par conséquent, le coffrage ne peut être enlevé pas plus tôt qu'une semaine. Il est possible de charger des structures de ce type et de procéder au forage au diamant de trous dans le béton au plus tôt dans 2 semaines.

Important: Le remplissage des coffrages en hiver doit être effectué avec des matériaux de revêtement spéciaux, car la solution non recouverte gèlera et ne gagnera pas du tout la résistance requise.

Il faut comprendre que cette instruction est importante, car si vous démontez à l’avance, il est très probable que des fissures apparaissent dans l’épaisseur de la structure finie. Mais nous devons également tenir compte du fait qu’il est également souhaitable de ne pas surcharger le coffrage, car cela empêche le libre accès de l’air, ce qui fait que le béton sèche de manière inégale.

Rythme des méthodes de réglage et de contrôle de ces paramètres

Sur la photo - la fondation après le démantèlement opportun du coffrage

Pour revenir à la quantité de béton qui gagne en résistance, considérons le rythme de durcissement progressif:

  • Pendant les trois premiers jours après la pose dans des conditions de température normales, le matériau gagne environ 30% de la force de la marque.
  • Après 7 à 14 jours après l'installation dans des conditions de température normales, le matériau gagne plus de 60% de la note.
  • Pendant 28 jours après la pose, le béton est capable de gagner 100% de la marque standard.
  • En moins de 90 jours après la pose, le matériau peut atteindre 120% de la norme de la marque.
  • Un durcissement supplémentaire des structures avec accès à l'humidité se produit également, mais l'intensité du processus est inférieure d'un ordre de grandeur.

Le durcissement le plus important des solutions contenant du ciment empêche la diminution de la température. À la suite du refroidissement, les particules de ciment interagissent moins activement avec l'eau. En conséquence, les réactions chimiques se déroulent extrêmement lentement.

L'abaissement de la température à des valeurs négatives arrête généralement le processus de durcissement. Avec l'augmentation ultérieure de la température ambiante, le matériau durcira, mais dans ce cas, il n'est pas nécessaire de compter sur la force de la marque.

Sur la photo - le résultat du séchage de la solution en cours de prise.

Dans le même temps, l'augmentation de la température dans l'épaisseur du matériau permet d'accélérer le taux de durcissement. Mais, en augmentant la température, il convient de s'assurer que la solution dans le coffrage ne sèche pas avant le temps imparti.

Par exemple, lorsque le béton est chauffé avec de la vapeur d'eau à une température de 80 ° C, il faudra au moins 16 heures pour recruter 70% de la résistance du sol. Ainsi, un traitement à la vapeur industriel est réalisé lors de la fabrication de pieux et de plusieurs autres produits en béton.

Important: le béton ne doit pas être chauffé à plus de 90 ° C, car à la température de l’eau bouillante il se produit une réaction chimique qui rend le durcissement du mortier au ciment impossible.

Un autre point auquel il faut prêter une attention particulière est que le durcissement d'un mortier contenant du ciment est un processus exothermique au cours duquel le béton produit de la chaleur. En conséquence, si vous augmentez la température pour un durcissement plus intense, vous courez le risque de béton sec, car la chaleur dégagée pendant le processus exothermique sera ajoutée à la température de chauffage.

Conclusion

Vous savez maintenant à quel point le béton gagne en résistance et quels facteurs déterminent l’intensité de ce processus. Vous pouvez ainsi vous assurer que le durcissement des structures en béton est effectué dans le cadre de recommandations technologiques.

Vous pouvez trouver des informations plus utiles et informatives en visionnant la vidéo dans cet article.

Ajouter un commentaire